Parlons en ....

1529835399

CHAPE DE BÉTON SUR LES PROJETS ÉOLIENS


Il semblerait que le béton ne serve pas uniquement pour les fondations des éoliennes.

Si le Maire et les Conseillers Municipaux d'Anzême refusent toujours obstinément de renseigner leurs administrés et laissent courir des informations erronées écrites sans les dénoncer, devons nous nous consoler en constatant que cette pratique de la "non-communication" est du fait de la majorité des autres communes et des administrations ? 


NON !


Vendredi dernier, un comité s’est réuni à Guéret avec pour objet « Présentation Du Plan de Revitalisation de le Creuse » demandé par notre Président de la République M. Emmanuel Macron. 

Cette réunion a été faite en présence notamment de la nouvelle Préfète, du député et des sénateurs, de la Présidente du CD23, du VP du CR de Nouvelle Aquitaine …


À aucun moment, l’industrialisation de notre territoire par l'éolien n’a été mentionnée. Mme Pauline Cazier a bien présenté un rapport sur les EnR qui portait uniquement sur le photovoltaïque et la bio-masse, mais rien sur l'éolien alors que de nombreux projets de parcs d’aérogénérateurs sont en cours. Pourquoi ? 


Là encore : Chape de béton ! 


Mesdames et Messieurs les élus et représentants de l’Etat, 

  • vous nous prenez pour des illuminés, 
  • incapables de comprendre et d’analyser les moindres éléments économiques et financiers, 
  • incapables de faire des projections sur d'éventuels études et développements…

Je suis, pour ma part, à votre disposition pour débattre de ces sujets.

Il y a un mois, j'étais encore aux USA où j’ai pu voir un parc éolien à Philadelphie très novateur, mais cela aurait il l’heur de vous intéresser alors que votre Plan de Revitalisation ressemble en majorité à de l’habillage de l’existant ?


Nous, associations contre l'éolien industriel actuel, avons d’autres propositions de revitalisation à vous présenter, mais daignerez vous nous recevoir ?


Si l'éolien industriel actuel ne mérite pas qu’on en parle, s’il est si bien, s’il est un apport d'énergie incontestable et contrôlable, s’il ne pose pas de problème de santé, de bruit, d’environnement, si son influence sur le prix de l'immobilier est nulle et si son élégance est telle qu’elle apporte de la hauteur et de la grandeur …  Pourquoi ne demanderions pas une réduction de la distance minimum de 500 à 250 mètres ? 

Les parisiens auraient, ainsi, l’occasion de participer activement au développement des énergies renouvelables qu’ils affectionnent tant. Quel serait alors leur plaisir de voir des éoliennes gigantesques dans le parc du château de Rambouillet ou dominant la vallée de la Seine dans la forêt de Saint Germain en Laye …. 


À méditer. 

1529082835


CITATION DIRECTE

pour "Propos diffamatoires" notamment sur le plan financier


Notre association AQVA a été convoquée devant la 17ème Chambre Correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris le 15/06/2018 à 13h30. En tant que Présidente de l'association, j'ai été appelée à la barre vers 14h45.


La partie civile (les sociétés Eco Delta & PEW Anzême représentées par Me Tournier-Bosquet) n'ayant pas fourni certains documents nécessaires à la mise en examen, à savoir leurs bilans, le Président du Tribunal m'a demandé si j'étais d'accord pour octroyer à la partie adverse un délai, afin qu'elle puisse les verser au dossier avant la fin de l'après midi, sans quoi la procédure serait annulée d'office. 


Souhaitant que le procès ait lieu j'ai donc, en toute conscience, accordé à leur avocat ce laps de temps nécessaire à la remise des pièces manquantes auprès du greffe. 


La comparution aura donc lieu le 03 Décembre 2019 à Paris.


Muriel Moehring (Présidente d'AQVA) 
1525339588
La Montagne - Creuse - journal du 03/05/2018


Séverine Perrier, journaliste à La Montagne, à très bien compris notre état d'esprit fait d'auto-dérision et de colère rentrée dans son article paru aujourd'hui. 


Les membres de l'association ont, en effet, l'impression d'avoir affaire au " Silence des Pantoufles" si bien évoqué par Max Frisch. 

La municipalité se retranche derrière un mutisme de "mauvais aloi" signalant seulement que c'est au préfet d'accepter ou non ce projet.

C'est faire fi de leurs implications et de leurs votes lors des différents conseils municipaux autorisant, entre autres, le promoteur (et ultérieurement toute société le représentant) à utiliser toutes les voies de la commune. 


Pour lire l'article in extenso c'est ICI 

1525120401
1525017282
www.nouvelle-aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/eolien_avr18.pdf

DREAL - Nouvelle Aquitaine développement durable -

Cette carte montre le développement des parcs éoliens en Nouvelle Aquitaine. Elle accuse la différence qui existe entre les différents départements de notre région. 

  • Au Nord (Charente, Creuse, Deux-Sevres,Hte Vienne et Vienne)  les projets de parcs se multiplient d'une manière inconsidérée nonobstant ceux qui existent déjà.
  • Au Sud : Aucun parc ou même projet n'est envisagé dans les départements des Landes, Lot et Garonne ou Pyrénées Orientales. Quant à ceux programmés en Dordogne et Gironde, ils se comptent sur les doigts de la main.
1524158733

UNE REUNION POUR PARLER DE L'INSTALLATION D'AEROGENERATEURS DANS NOTRE COMMUNE ... 

Où, Comment, Pourquoi ?  

Les réponses ne sont pas évidentes, alors parlons-en à cœur ouvert sans langue de bois. 


8 EOLIENNES SUR ANZÊME + 4 à ST FIEL 

+ 4 à GLENIC 

1521106090
convocation AG du 8 Mars 2018

Le 8 Mars 2018, la première assemblée générale de l'association a eu lieu. Beaucoup de membres étaient présents ou représentés.

Après les communications du rapport moral du Président, celui financier du trésorier, les votes etc ... nous avons eu l'occasion de pouvoir échanger sur :

  • le pourvoi en cours auprès du Tribunal Administratif à l'encontre du Préfet, 
  • les objectifs de l'association, 
  • les présentations envisagées que ce soit sur Anzême ou Guéret, 
  • la réunion des différentes associations creusoises au sein d'un collectif : SOS EOLE 23.  

Un compte rendu complet de l'AGO a été adressé à chaque adhérent. 

1517064587
Samedi 27 janvier à Saint-Yrieix-les-Bois, six associations creusoises qui luttent contre l’éolien industriel ont décidé d’unir leurs forces au sein d'un collectif : « SOS-Éole 23 ». 

Les représentants des 6 associations :  Vents d'État (Saint-Hilaire-la-Plaine et Ahun), AQVA (Agir pour la qualité de vie à Anzême), l'ADEV (l'association de défense des eaux et des vallées), (ADP Guérétois de saint-Fiel, Vie-vents en Creuse (Glénic) et Pionnat Vents libres ont listé les parcs industriels qui pourraient voir le jour en Creuse : douze éoliennes en projet à Pionnat, huit à Anzême, quatre à Saint-Fiel, six à Glénic, deux à Saint-Sulpice-le-Guérétois, quinze à Saint-Hilaire-la-Plaine et Ahun…


Les associations vont mettre en commun leurs compétences, notamment pour démontrer que l'expansion des énergies renouvelables ne doit pas se faire au détriment du développement de notre territoire.


Elles invitent les autres associations de Creuse et des départements limitrophes à venir les rejoindre au sein du Collectif.

- 1 - - 2 - - 3 - - 4 - - 5 - - 6 -