AQVA - Agir pour la Qualité de Vie à Anzême 

AQVA - Agir pour la Qualité de Vie à Anzême 

Menu

Parlons en ....

17 Jun 2021
2 Jun 2021
30 May 2021
Stéphane Bern. Illustration Fabien Clairefond
Stéphane Bern. Illustration Fabien Clairefond

Stéphane Bern : Madame Pompili, les éoliennes sont une négation de l’écologie !

Stéphane Bern démontre le non-sens de la course à l’éolien, qui ne fonctionne que « 25 % du temps et nécessite l’aide de centrales à charbon ». Il explique comment l’Allemagne mesure « les conséquences désastreuses de ses propres choix en la matière », alors qu’avec le PPE (programmation pluriannuelle de l’énergie) voulu par Barbara Pompilli, la France s’apprête à passer à 15 000 éoliennes en 2028, contre 8000 en 2019. Matériaux importés de Chine, dalles de béton massives, oiseaux migrateurs qui se prennent dans les pales, biodiversité et paysages ruinés… tout ça pour un « fonctionnement effectif sur seulement 21 % du temps en moyenne. »

Pour lire l’article du Figaro en entier c’est ICI 

21 Apr 2021
21 Mar 2021

Courrier de la Préfecture du 15/03/2021

… compte tenu notamment de l’impossibilité de réunir la commission départementale de la nature, des paysages et des sites dans le délai de trois mois imparti à compter du jour de la réception par les services du dossier remis par la commission d’enquête, je tiens à vous informer que je ne serais pas en mesure de me prononcer à cette échéance (6 avril 20121). En conséquence je me vois dans l’obligation de fixer un nouveau délai pour statuer sur la demande d’autorisation d’exploiter sollicitée là SAS PEW ANZÊME au 30 juin 2021… 

19 Mar 2021

Pourquoi l'éolienne est un objet à très haute valeur politique ?

Si des éoliennes peuvent faire perdre des élections, c’est parce qu’elles sont un concentré de symboles. Politiquement, elles font presque l'unanimité contre elles.

Extrait :Même Emmanuel Macron l’avait reconnu l’année dernière : " … Le consensus sur l’éolien est en train de nettement s’affaiblir dans notre pays". Même les associations de défense des animaux ou de la nature se mobilisent contre les éoliennes. Pour des écolos comme Yannick Jadot, l’avenir ce ne sont pas les éoliennes dans nos campagnes mais en mer. Des éoliennes bien plus hautes et bien plus grandes. L’Angleterre et l’Allemagne ont pris ce virage depuis des années et produisent aujourd’hui 20% de leur électricité avec ces installations … »

17 Mar 2021
Photo M.-A. Chavanis / Sites & Monuments.
Photo M.-A. Chavanis / Sites & Monuments.

Cession du parc éolien de Sainte-Victoire par Eco Delta  : à qui profite le vent ?

Extrait de l’article paru sur Sites et Monuments :

« L’industrialisation des contreforts de la montagne Sainte-Victoire, faite au détriment de sa biodiversité et de paysages universellement admirés, bénéficiera à des fabricants chinois, à un industriel danois, à une holding suisse et - par la constitution d’une rente servie pendant 20 ans par les consommateurs et les contribuables français - à un fonds d’investissement irlandais, agissant pour le compte de fonds de pension internationaux »


6 Mar 2021

Pourquoi les médias ne comprennent-ils rien aux questions d’énergie ? Natacha Polony face à Jean-Marc Jancovici

Pourquoi les journalistes ont-ils tant de mal à expliquer les enjeux autour du nucléaire ? Pourquoi nos politiques en ont-ils autant à adopter une politique énergétique qui tienne compte des réalités ? 
Jean-Marc Jancovici se distingue des militants et des politiques écologistes par une approche plus scientifique et rationnalisante, notamment sur la question du nucléaire. Une énergie actuellement indispensable selon lui, pour tendre vers un mix énergétique décarboné.


3 Mar 2021
Photo La Montagne
Photo La Montagne

Éoliennes à Anzême et Saint-Fiel  : la préfecture va trancher entre deux avis contradictoires

« Des jugements divergents d’une enquête à l’autre.

Aujourd’hui, alors que les enquêtes publiques et leurs conclusions sont côte à côte sur le bureau de Madame Darpheuille, élus anzêmois et AQVA s’étonnent d’une même voix : pourquoi l’avis est favorable pour le projet d’Anzême alors qu’il a recueilli tant d’opposition ? Et encore plus : pourquoi il diffère de celui rendu à Saint-Fiel (défavorable) alors que les deux projets sont voisins et très semblables (dans le porteur de projet, dans les contraintes, dans les oppositions) ?

Un élément de réponse réside peut-être dans la composition des équipes chargées de ces enquêtes. 

… Les deux projets n’étant distants que de trois kilomètres l’un de l’autre, comprendra qui peut. Et surtout la préfète… »


Pour lire l’article complet c’est ICI


3 Mar 2021
Peu de mots mais ... tout est dit ou presque
1 Feb 2021
France Bleu Creuse - 2021 02 01
France Bleu Creuse - 2021 02 01

France Bleu Creuse du 1er Février 2021

Quand plus de 95% de la population dit NON ! 
Quand le Conseil Municipal de la commune dit NON par 2 fois ! 
Quand plus de la majorité des communes avoisinantes disent NON ! 
Quand la Com d’Agglo de Guéret dit NON ! 
Mais … que les commissaires enquêteurs trouvent qu’il n’y a pas eu suffisamment d’avis. 
On peut se demander si nous n’aurions pas dû en appeler au Ciel ! 

Pour lire l’article en entier sur France Bleu Creuse c’est ICI
24 Jan 2021

Stupeur et Incompréhension 

Les projets éoliens d’Anzême et de Saint Fiel

Les habitants d’Anzême et de Saint Fiel ont pris connaissance des deux rapports publiés à l’issue des enquêtes publiques effectuées du 21 octobre 2020 au 24 novembre 2020 préalablement au projet d’implantation de 12 éoliennes dans leurs communes. Ils découvrent avec beaucoup d’interrogations que pour un seul et même territoire, un seul et un même projet d’implantation selon la mission régionale d’autorité environnementale (MRAe) de Nouvelle Aquitaine, les conclusions des deux rapports sont opposées : favorables à Anzême et défavorables à Saint Fiel.

A Anzême, comme à St Fiel, les habitants ont exprimé en très grande majorité (à plus de 90%) leur opposition au projet dans plusieurs centaines de contributions très documentées. Ils ont remis massivement en cause la pertinence du choix énergétique de l’éolien terrestre en Creuse, déploré la perspective d’impacts écologiques sous-estimés voire niés dans les études d’impact et refusent le massacre des sites préservés, de la qualité de la vie et de l’environnement naturel de leurs communes.

Si la transition énergétique est un impératif incontestable, elle ne doit pas être imposée à tant de citoyens, d’associations et d’acteurs locaux qui s’y opposent. Ce sont eux qui vivent sur place et subiront les conséquences négatives des décisions prises.

Aujourd’hui, la Creuse est face à une décision majeure et le choix de l’éolien terrestre, promu par le niveau national, soutenu par des entreprises bénéficiant d'argent public, ne doit en aucun cas être réalisé sans être accepté localement.

La Ministre de la Transition Ecologique, le Conseil de Défense Ecologique, et même le Président de la République ont déclaré à de nombreuses reprises que la question de l’acceptabilité des projets éoliens dans les territoires est cruciale.

Le débat sur l’implantation d’éoliennes à Anzême et St Fiel

est donc loin d’être fini.


Pour lire le rapport c’est ICI

13 Jan 2021

Un Black-out évité de justesse en Europe le 8 Janvier dernier

C’est un incident majeur passé relativement inaperçu. Le réseau électrique interconnecté européen a failli sauter et priver soudain plusieurs pays d’électricité. Cela met en lumière les faiblesses de réseaux électriques inadaptés à l’augmentation de la part de productions renouvelables intermittentes qu’il est par définition impossible de mobiliser en cas d’urgence. Cela est particulièrement sensible en hiver quand la demande d’électricité est en général plus forte et l’ensoleillement réduit.


Pour lire l’article en entier c’est ICI

22 Oct 2020
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7