Parlons en ....

1533810952

Chaque année, des centaines de milliers de Noctule Communes, meurent victimes du souffle des éoliennes.

Pour comprendre l'ampleur du phénomène des chercheurs allemands ont équipé les chauves-souris de balises.

La surprise etait de taille ... 


Pour lire l'article du Monde.fr cliquez ici 

1533660597

En réponse à l'éditorial du 05/07/2018 de Julie Ho Hao, nous avions proposé un article au rédacteur en chef du quotidien La Montagne Guéret. 

Il nous a été refusé au motif "trop technique ". Vous jugerez par vous même en le consultant. 


Nous vous le proposons en entier ICI 


Devant notre insistance, il a proposé de faire figurer notre point de vue ultérieurement. 

  • Aujourd'hui nous n'avons toujours pas eu droit aux honneurs de la presse.
  • Alors à quoi bon faire paraître un "droit de réponse" PLUS d'UN MOIS après la parution de l'article initial ...
1530821390
05/07/2018 - La Montagne

Plan Particulier 

Le groupe transition énergétique PPC va présenter une feuille de route ambitieuse. 


Transformer La Creuse en petit Costa Rica, c'est la volonté du groupe Transition Énergétique qui propose l'autonomie électrique du département pour 2030. 

Le tout en énergie renouvelable. 


Pour lire l'article en entier c'est ICI 


1530710529

Nous sommes toutes et tous persuadés que cela ne nous arrivera jamais. 

Pourtant dans les Hauts de France, le nombre d'éoliennes géantes dépasse les 1 540 ! Dont 602 pour le seul département de la Somme. 


Vous trouvez cela hallucinant, vous n'y croyez pas alors allez voir le site officiel de la région qui n'arrive même plus à les dénombrer. 

1530531092

Enregistrement du bruit des éoliennes à l'Expardelière N° 12 - commune de Lussac les Eglises (87360) - Nord Haute-Vienne.

Réalisé avec du matériel de professionnel, à proximité d'une maison d'habitation.
Voilà une preuve, s'il en fallait une, de ce que subissent au quotidien les riverains des zones sinistrées...
Par une douce et chaude nuit d'été on aimerait n'entendre que les grillons dans ce petit hameau loin de toute route à grande circulation... et pourtant.
C'est VRAIMENT INSUPPORTABLE ! 
Ecoutez dans le silence et vous verrez qu'au bout de quelques minutes seulement, vous aurez envie que cela s'arrête! Alors pensez à toutes celles et tous ceux qui vivent à côté de "ça"!
1529835399

CHAPE DE BÉTON SUR LES PROJETS ÉOLIENS


Il semblerait que le béton ne serve pas uniquement pour les fondations des éoliennes.

Si le Maire et les Conseillers Municipaux d'Anzême refusent toujours obstinément de renseigner leurs administrés et laissent courir des informations erronées écrites sans les dénoncer, devons nous nous consoler en constatant que cette pratique de la "non-communication" est du fait de la majorité des autres communes et des administrations ? 


NON !


Vendredi dernier, un comité s’est réuni à Guéret avec pour objet « Présentation Du Plan de Revitalisation de le Creuse » demandé par notre Président de la République M. Emmanuel Macron. 

Cette réunion a été faite en présence notamment de la nouvelle Préfète, du député et des sénateurs, de la Présidente du CD23, du VP du CR de Nouvelle Aquitaine …


À aucun moment, l’industrialisation de notre territoire par l'éolien n’a été mentionnée. Mme Pauline Cazier a bien présenté un rapport sur les EnR qui portait uniquement sur le photovoltaïque et la bio-masse, mais rien sur l'éolien alors que de nombreux projets de parcs d’aérogénérateurs sont en cours. Pourquoi ? 


Là encore : Chape de béton ! 


Mesdames et Messieurs les élus et représentants de l’Etat, 

  • vous nous prenez pour des illuminés, 
  • incapables de comprendre et d’analyser les moindres éléments économiques et financiers, 
  • incapables de faire des projections sur d'éventuels études et développements…

Je suis, pour ma part, à votre disposition pour débattre de ces sujets.

Il y a un mois, j'étais encore aux USA où j’ai pu voir un parc éolien à Philadelphie très novateur, mais cela aurait il l’heur de vous intéresser alors que votre Plan de Revitalisation ressemble en majorité à de l’habillage de l’existant ?


Nous, associations contre l'éolien industriel actuel, avons d’autres propositions de revitalisation à vous présenter, mais daignerez vous nous recevoir ?


Si l'éolien industriel actuel ne mérite pas qu’on en parle, s’il est si bien, s’il est un apport d'énergie incontestable et contrôlable, s’il ne pose pas de problème de santé, de bruit, d’environnement, si son influence sur le prix de l'immobilier est nulle et si son élégance est telle qu’elle apporte de la hauteur et de la grandeur …  Pourquoi ne demanderions pas une réduction de la distance minimum de 500 à 250 mètres ? 

Les parisiens auraient, ainsi, l’occasion de participer activement au développement des énergies renouvelables qu’ils affectionnent tant. Quel serait alors leur plaisir de voir des éoliennes gigantesques dans le parc du château de Rambouillet ou dominant la vallée de la Seine dans la forêt de Saint Germain en Laye …. 


À méditer. 

1529082835


CITATION DIRECTE

pour "Propos diffamatoires" notamment sur le plan financier


Notre association AQVA a été convoquée devant la 17ème Chambre Correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris le 15/06/2018 à 13h30. En tant que Présidente de l'association, j'ai été appelée à la barre vers 14h45.


La partie civile (les sociétés Eco Delta & PEW Anzême représentées par Me Tournier-Bosquet) n'ayant pas fourni certains documents nécessaires à la mise en examen, à savoir leurs bilans, le Président du Tribunal m'a demandé si j'étais d'accord pour octroyer à la partie adverse un délai, afin qu'elle puisse les verser au dossier avant la fin de l'après midi, sans quoi la procédure serait annulée d'office. 


Souhaitant que le procès ait lieu j'ai donc, en toute conscience, accordé à leur avocat ce laps de temps nécessaire à la remise des pièces manquantes auprès du greffe. 


La comparution aura donc lieu le 03 Décembre 2019 à Paris.


Muriel Moehring (Présidente d'AQVA) 
1525339588
La Montagne - Creuse - journal du 03/05/2018


Séverine Perrier, journaliste à La Montagne, à très bien compris notre état d'esprit fait d'auto-dérision et de colère rentrée dans son article paru aujourd'hui. 


Les membres de l'association ont, en effet, l'impression d'avoir affaire au " Silence des Pantoufles" si bien évoqué par Max Frisch. 

La municipalité se retranche derrière un mutisme de "mauvais aloi" signalant seulement que c'est au préfet d'accepter ou non ce projet.

C'est faire fi de leurs implications et de leurs votes lors des différents conseils municipaux autorisant, entre autres, le promoteur (et ultérieurement toute société le représentant) à utiliser toutes les voies de la commune. 


Pour lire l'article in extenso c'est ICI 

- 1 - - 2 - - 3 - - 4 -